Présentation

Depuis sa résidence au Théâtre Gérard Philippe de Saint Denis à l’invitation de Stanislas Nordey, Balagan Système mène une action de décentralisation, parallèlement à la création de spectacle pour les théâtres. Menée tout d’abord sur la Ville de Saint Denis, cette action s’étend ensuite à l’échelle d’une Région lorsque Christian Schiaretti invite Grégoire Ingold comme metteur en scène associé à la Comédie de Reims.

Avec un ensemble permanent d’une dizaine d’acteurs, la compagnie propose des spectacles de formats légers en rendez-vous réguliers aux associations, entreprises, établissements scolaires, établissements pénitenciers. Brecht, Dostoïevski, De Bont, Platon…, le répertoire des textes choisis met en jeu un théâtre de la dispute des idées qui invite au débat.

Deux textes de Platon en spectacles grands formats marquent cette période : le Gorgias, joué notamment au Théâtre de la Cité International à Paris et au Festival International de Delphes, et Qu’est-ce que c’est que la justice? que la compagnie tourne jusqu’à présent.

À partir de 2004, la compagnie s’implante en Rhône-Alpes et se joint au projet du Théâtre de Vienne sur les écritures contemporaines et les auteurs vivants ; elle créé ainsi des textes de Jacques Jouet, Matéi Visniec et Paul Auster.

Après la tournée, sur deux saisons et pour une soixantaine de dates, de L’extravagant Monsieur Jourdain de Mikhaïl Boulgakov, créé à l’issue d’une résidence à L’Hippodrome scène nationale de Douai, la compagnie présente, en 2009, Ahmed philosophe d’Alain Badiou qui sera joué sur trois saisons consécutives. Suivra le spectacle Entretiens d'embauche de Jacques Jouet - Castelet de marionnettes pour adultes, créé en septembre 2011 au Granit, scène nationale de Belfort. Pour l'année 2013, la compagnie crée La République de Platon d'Alain Badiou au Théâtre Nanterre-Amandiers, spectacle qui sera repris au Théâtre National Populaire de Villeurbanne et au Théâtre d'Arras.

Parallèlement, en 2012 et 2013, la compagnie poursuit une action militante de décentralisation, en allant au devant d'un public qui ne fréquente pas ou peu les institutions culturelles. Elle mène ainsi une résidence de deux années au Centre Social Gérard Philipe de Bron, créant notamment deux spectacles CéléBron nos héros et Le Cirque improbable, incluant une trentaine d'habitants du quartier de Bron-Terraillon sur chacune des créations. Le projet CéléBron nos héros a fait l'objet d'une publication aux Éditions de la Passe du Vent : "Je suis un héros : Quand les habitants de Bron-Terraillon se mettent en scène".

Elle travaille également pour le Tandem Hippodrome de Douai / Théâtre d'Arras sur deux saisons consécutives en proposant une action autour de la thématique des disputes philosophiques, associant la création et la présentation d'un dialogue de Platon Hippias Majeur, à l'organisation d'un jeu avec les publics : Pro et Contra, le jeu de la dispute. Cette action, menée auprès d'une trentaine de partenaires sur le territoire du douaisis et de l'arrageois a permis de constater que l'ensemble des publics concernés se réapproprie avec enthousiasme le plaisir de "jouer à penser", quelque soit sa provenance (lycées, centre sociaux, prisons, universités, hôpitaux psychiatriques...).

Pour la saison 2015-2016, la compagnie mène une résidence croisée auprès des Universités Jean Moulin Lyon 3, Lumière Lyon 2, École Nationale Supérieure de Lyon, Écoles doctorales 3LA et Sciences sociales, Lycée Pierre Brossolette de Villeurbanne et Marcel Sembat de Vénissieux : L'Ouvroir de philosophie dramatique.

De Platon à Badiou aujourd'hui, le théâtre et la philosophie tissent une relation de fascination/répulsion réciproque. L'Ouvroir de philosophie dramatique se propose d'explorer cette zone commune aux deux disciplines : la philosophie sous les conditions de l'action; le théâtre sous les conditions de la pensée.

Sur la saison 2016/2017, le Gymnase Platon associe la représentation de trois dialogues de Platon, Hippias Majeur, La République Livre I et Lakhès, à l'exercice pratique de la pensée par la public, à travers des débats et le jeu de la dispute Pro et Contra.